A propos

Qui suis-je ?

Laure Stephan

Un premier parcours scientifique

Je m’appelle Laure Stephan, je suis mariée et mère de 2 petites filles nées en 2016 et 2020.

Avant d’être maman, je me suis épanouie dans le milieu de la recherche scientifique fondamentale. J’ai eu une première expérience de presque 5 ans qui m’a vraiment fait vibrer dans ce métier. Malheureusement, la recherche étant un milieu très précaire, j’ai dû trouver un nouveau laboratoire et un nouveau projet.

Et là, c’est la première déconvenue. Le projet était intéressant mais la mise en application très longue et je me suis énormément ennuyée. Cela a été très dur pour moi à gérer, car je suis plutôt du genre hyperactive…

A la suite de ce projet, nouveau changement de poste, et là, deuxième déconvenue. M’éloignant un peu, par choix, de la recherche, je me rends compte au fur et à mesure des mois que ce projet scientifique est important certes, mais il ne me fait pas vibrer. Ce n’est pas le projet pour lequel j’ai envie de me lever le matin et d’y mettre toute mon énergie. Et n’aidant pas, je subissais en même temps un harcèlement moral par quelqu’un en qui j’avais confiance. (Mais ça, je m’en suis rendu compte que bien plus tard…).

Après un congé maternité qui m’a ouvert les yeux sur cette situation j’ai décidé de mettre à profit mon énergie dans quelque chose qui aurait vraiment de l’importance à mes yeux. C’est pourquoi j’ai quitté le poste le plus pérenne que j’avais eu jusque là pour réfléchir à un nouveau projet professionnel.

Ma prise de conscience

Dans ma démarche de reconversion, je me suis vite rendu compte que deux domaines m’intéressaient et pouvaient m’apporter la satisfaction que j’attendais: le développement durable et l’éducation.

Je me suis orientée petit à petit vers l’éducation qui m’appelait de manière plus forte. D’autant plus que l’éducation était une des formes du développement durable (si si ! dans le pilier Société !).


Pendant mon congé maternité, j’ai découvert Catherine Gueguen, ses conférences et ses livres et cela devenait une évidence pour moi : je voulais œuvrer dans une éducation plus bienveillante et en conscience des nouvelles recherches en neurosciences ! Mais… comment ?

Je n’arrivais pas à verbaliser correctement mon projet et je suis partie dans l’éducation….nationale ! Je suis retournée sur les bancs de l’école pour préparer mon concours. J’avais en vue de mettre en place une classe où les enfants se sentiraient en confiance, dans la bienveillance et avec des méthodologies alternatives. Ce qui n’est malheureusement jamais arrivé.

J’ai eu mon concours oui. Mais mes premiers pas dans ma classe ont été très compliqués à gérer pour moi dans cette école assez traditionnelle. Je me suis vite aperçu que dans cet environnement je ne réussirais pas à m’épanouir et à faire mon travail comme je l’avais envisagé.

J’ai donc démissionné et cherché, à nouveau, un nouveau projet.

J’ai voulu fuir le domaine de l’éducation, car mon expérience au sein de l’éducation nationale m’avait brisée. Je pense que, d’une part, c’est une formation bien trop violente (surtout quand on est très sensible !)? Et d’autre part, que je n’étais pas faite pour ce travail. Je ne regrette pas mon choix même si cette première reconversion m’avait demandé beaucoup de temps et de sacrifice pour…pas grand-chose !

Mais, en me recentrant sur moi-même, l’éducation est revenue sur le tapis. Cette envie était trop forte. Sauf que là, j’ai réussi à la verbaliser correctement et à savoir où je voulais aller : aider et accompagner les parents et les professionnels de l’enfance à aller vers une éducation plus respectueuse de l’enfant.

Mon envie

Pour moi, l’éducation des enfants est la base de toutes les sociétés et j’ai espoir qu’une éducation bienveillante soit les prémisses d’une société plus apaisée, plus respectueuse et qui se souciera davantage de la planète laissée à nos enfants.

C’est pourquoi je me suis lancée dans une formation d’accompagnement en approche empathique de l’enfant (coach parentale méthode Filliozat®) afin de pouvoir aider ceux qui le souhaitent à se tourner vers ce genre d’éducation et aussi pour promouvoir ce message à un plus grand nombre.

C’est l’objectif de ce blog : donner de l’information à tous afin que chacun puisse s’y atteler à son rythme.

Avec ce nouveau projet, je souhaite pouvoir accompagner, au-delà des parents, les professionnels de l’enfance (étant donné mon expérience dans l’éducation nationale, cela me tient tout particulièrement à cœur) mais également les futurs et jeunes parents en leur donnant de l’information et des outils pour avoir la meilleure communication possible dès le départ avec leurs enfants.

Formations :

Spécialisation en approche empathique, méthode Filliozat (2019-2022)Méthode Filliozat

Initiation à l’intégration des réflexes archaïques (Guilaine Saint Martin, 2020)

Formation professionnelle au Dunstan Baby Language (Isabelle Salomon, 2020)Dunstan Baby Language